Vertiges ou visions d'écarts

Carte blanche à lâ??association Trafic, Lausanne.

Dans le cadre de cette soirée de projection, nous nous sommes interessés à la notion de vertige moins comme un sentiment de chute que pour les différents régimes qui sâ??installent entre nous et lâ??objet regardé. Lâ??écart induit ici la production dâ??un effet de torsion qui redouble un objet, en le faisant revenir sur lui-même, tel un ruban de Möbius. Le sentiment de vertige sâ??intaure donc dans les passages et variations de plans ainsi que les changements de dimensions opérés au sein des vidéos présentées. Dans ce contexte, la multiplication des approches sur un même objet stratifie notre manière dâ??envisager lâ??environnement projeté. Expérience qui précise notre vision du monde, des mondes, quand bien même elle nous fait parfois perdre pied en raison de sa complexité. 

Projections en boucle sur écran : Pierre-Ã?tienne Morelle, A ball is a ball is a ballâ?¦, 2006. Guillaume Segur, Ici et maintenant. Partie 1 : Le voyant, 2005. 

Projection du programme : Guillaume Segur, Ici et maintenant. partie 2 : Michelle, 2005. Marie Voignier, Heaing the shape of a drum, 2010. Julien Prévieux, Anomalies construites, 2011. Tamara de Wehr, Ghost Town, 2009. Edgar Pedroza, En el Canal sur de la Carretera M50, 2009. En partenariat avec lâ??association Trafic, Lausanne.